Pensée 747 C. Bobin

Publié le par Florence

J’aurais aimé passer ma vie a ne pas dire un mot ou bien juste les mots nécessaires à la venue de l’amour et de la clarté, très peu de mots en vérite, beaucoup moins que de feuilles sur les branches du tilleul.

Publié dans pensée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tilk 29/08/2013 01:39

c'est toujours beau et profond ce qu'écris Bobin...
besos
tilk